Mal du pays : Définition et symptômes par moi-même

Il y a des moments tellement magiques qu’ils vous donnent la nostalgie du présent.

Symptôme N°1 :    
L’oubli de sa langue natale :
Après presque 7 mois à Norwich il semble normal que mon niveau d’anglais soit bon mais ce qui me parait étrange c’est lorsque je parle anglais j’ai la sensation de parler français.
Difficile à comprendre ? En gros, c’est comme si maintenant parler anglais était plus naturel que parler français. Pas plus tard qu’hier, étant sur Skype avec mes parents, je ne pouvais pas me rappeler le mot « déjeuner » en français !

Symptôme N°2 :    
Tu rencontres toutes les mauvaises personnes au même moment :
Depuis un peu plus d’un mois je travaille en tant que serveuse dans un restaurant italien, la plupart des employés sont masculins, le patron est « porté sur la boisson ! »  et considère ses employés comme des chiens, certains ont des regards insistants et d’autres ont des mots subtils. En deux jours j’ai eu droit à : « You are a fuc**** sad person » et les personnes qui me connaissent savent à quel point je suis une personne triste … puis j’ai eu droit à 5 minutes de hurlement en face des clients et pour finir un autre ma gentiment proposé de calmer mon mal de dos sur son matelas confortable. C’est dans ces moments là que la phrase « faire abstraction » prend tout son sens. Mais malgré cela j’y trouve des avantages : je me prépare au fait que les patrons ne sont pas tous comme ceux que j’ai eu dans le passé, j’apprends à me taire quand il le faut, j’arrive à trouver les bons mots pour faire comprendre que je suis énervée sans même le montrer.

Symptôme N°3 : 
Tu regardes des films français avec les sous titres en anglais ! (Rien à dire de plus)

Symptôme N°4 :   
Tu te sens bien dans ce pays mais …
… je ne sais pas vraiment si je dois rester ou pas. Ma famille me manque, mes amis me manquent, j’ai envie de voir mon filleul et ma filleule, j’ai envie d’entendre les phrases parfois hilarantes  et les raisonnements d’Adrien 😉 j’ai même envie d’entendre ma mère crier !

1407001784737

Symptôme N°5 :          
Tu te sentirais bien dans ton pays mais …
… j’ai tellement évolué en si peu de temps, je ne vis plus sur mon petit nuage parisien, je ne suis plus la petite peste que j’étais, je ne me plains plus pour un retard de métro de 2 minutes (normal, il n’y a pas de métro à Norwich), je ne dévisage plus les gens s’ils sont habillés différemment, je bois de la bière et je joue au billard !
Je suis toujours pleine de vie, je rigole toujours la première aux blagues les plus stupides (Alain tes blagues me manquent) mais en 7 mois ici (dont 6 mois davantage comme femme de ménage que fille au pair) j’ai renforcé ma personnalité et pour évoluer ainsi en France plusieurs années auraient été nécessaires.

IMG_20150218_193935

Pour définir ce qu’est « mon » mal du pays, je dirai que, quoi qu’il se passe dans ton pays d’accueil, tes racines sont auprès de ta famille et tes amis. Pour être plus claire, j’aime l’Angleterre bien plus que la France mais 5 mois sans voir un seul membre de ma famille ou un seul ami (français), c’est très long. Je fais ma grande fille mais j’ai besoin de vous.

 

Et sinon, j’ai fait quoi depuis 4 mois ?   

  • Je ne suis plus au pair.
  • Je suis hébergée gratuitement par la famille pour laquelle j’ai travaillé pendant 6 mois.
  • Je suis une serveuse française, qui parle anglais dans un restaurant italien.
  • J’ai rencontré un jeune homme espagnol !
  • Je suis plus blanche que blanche, bronzage limité en Angleterre !
  • Je ne sais pas ce que je vais faire dans 1 mois
  • Je suis toujours aussi stressée par tout et n’importe quoi.
  • Une grande partie du groupe d’amis est partie.
  • J’ai obtenu le FCE (First Certificate of English) que j’ai passé à Cambridge.
  • J’ai testé tous les restaurants de Norwich grâce à « lui »
    20150317_203931
  • J’ai visité Amsterdam (oups désolé maman je ne t’avais rien dit) !
    20150403_182914
    IMG_20150407_142646

Déjà plus de 4 mois …

Le temps passe vite …
Et c’est plutôt bon signe.

GOOD MOOD

IMG_20141213_103805Ce sont les deux mots qui me décriraient le mieux depuis ces 4 mois.

Ici tout est simple : les gens, rencontrer de nouvelles personnes, la honte n’existe pas, se plaindre n’est pas dans le vocabulaire anglais et il pleut moins qu’à Paris (oui oui c’est la vérité) !

Ces 4 mois m’ont permis de me rendre compte que j’avais vraiment (vraiment vraiment) une belle vie en France et que malgré cela j’arrivai à me plaindre, à râler, à crier et à pleurer pour rien… Ces 4 mois m’ont changée. Et les personnes qui me connaissent s’en sont déjà rendu compte : je ne râle plus, je ne m’énerve plus (pour rien), je ne pars plus au 1/4 de tour. Je ne peux pas dire que je suis calme mais les problèmes banals me passent bien au dessus de la tête !
Je fais peut être 15 heures de ménage par semaine, je nettoie des choses que je n’aurais jamais imaginé mais en échange je reçois des sourires, des « merci » et des petites attentions qui dépassent largement ce travail.

Et pour vous montrer que tout le monde est de bonne humeur à Norwich vous pouvez regarder cette petite vidéo que j’ai réalisé à Noël avec la participation des étudiants de l’école :

LES PROCHAINS MOIS
Voilà donc 4 mois que je suis British et j’aime toujours autant cela mais il ne me reste plus que 2 mois ici et c’est pourquoi plein de questions et d’idée viennent se glisser petit à petit dans ma tête.
Depuis maintenant 2 semaines j’ai changé de niveau à l’école et je suis au niveau le plus élevé. J’ai donc décidé de passer le FCE (First Certificate Exam) à Cambridge à la fin du mois de Février. Cela me permettra d’avoir une certification et d’être plus crédible auprès des employeurs anglais ou français.            

Mais pourrais-je dire dans 2 mois que mon niveau est très bon ? Non ! Alors j’ai une solution … Je vais rester en Angleterre. Mais est-ce que je reste dans cette famille où je me sens bien mais où ma vie privée est réduite à 6m² ? Est ce que je prends un appartement qu’il faut payer £300 par semaine ?  Est-ce que je reste à Norwich ?

LA SEULE CHOSE QUI ME MANQUE …
C’est bien sûr ma famille et mes amis que je ne peux voir que très rarement et mes vacances de Noël étaient juste PARFAITES. J’ai eu un accueil un peu génant à l’aéroport avec pancartes et chapeau de Catherinette (25 ans, pas mariée) plus que ridicule ! J’ai vu mon filleul pour la première fois, j’ai pleuré de joie, j’ai mangé du foie gras, j’ai profité de toute ma famille et de mes amis, j’ai passé un super nouvel an et j’ai été gâtée !

BON OK, TOUT N’EST PAS PARFAIT …
Quelques petites anecdotes de ma vie d’au pair.
Évaporation mystère : à mon retour à Norwich après mes vacances, je rentre dans ma chambre et comme par magie mon parfum Lancôme s’était évaporé ! Le flacon était bien là mais … VIDE ! Bien entendu aucune des filles n’est coupable et comme en Angleterre les enfants sont rois l’affaire a été très rapidement bouclée.

Oreilles baladeuses : comme j’ai dit plus haut, ma vie privée se résume à 6m² mais quand le père de la famille te dit : « Tu m’as fait rigoler » et qu’il t’explique qu’il a écouté à ta porte quand tu étais sur Skype … What the f*** ?

Read me soon 🙂

 ENGLAND FOR LIFE 
IMG_20150114_143312

PUB, FRIENDS, PARTY ❤ 
2015-01-19 19.10.34

A croire que je me fais à la vie anglaise …

New job !  
Après bientôt 2 mois passés à Norwich je peux voir une large amélioration de mon anglais ! Et depuis 15 jours je travaille en tant que vendeuse dans un petit magasin de vêtements pour enfants. Chaque mercredi après-midi et chaque samedi j’ai pour mission de conseiller, aider les clients et bien sûr le tout en anglais. Une bonne manière de progresser plus rapidement et de gagner un peu d’argent. 

Le seul problème est qu’étant « tatie » d’un petit de 3 ans et d’une petite fille de bientôt 3 mois (et bientôt marraine d’un petit garçon) il est dur de résister à ces vêtements « so cute ». D’ailleurs si vous voulez craquer voici le lien (ici). Je serai bientôt en charge de la page Facebook et vous pourrez y trouver les nouvelles collections.

shop_manon


Fini les maux de têtes !    

Je crois bien que mon cerveau commence à s’habituer au fait que je parle anglais. Fini les maux de tête depuis 3 semaines et depuis une semaine maintenant la fatigue commence à s’atténuer. Mon anglais est beaucoup plus fluide, seul HIC mon accent français beaucoup trop prononcé ! Je m’en rends compte seulement maintenant car parler anglais est devenu presque naturel mais mon accent lui, est beaucoup trop naturel ….

Halloween … Oh my god !   
Bon, étant en Angleterre je ne pouvais pas passer à côté … d’HALLOWEEN !
Une soirée d’épouvante et pourtant il en faut pour me faire peur mais j’ai bien cru que mon cœur allait sortir de mon corps …
Tout le monde joue le jeu, des déguisements tant effrayant qu’amusant : des momies à moitié nues, des supers héros, une bande de morts vivants. J’étais pour cette journée une « destroyed princess »…  Bref, une bonne expérience que je vous recommande fortement.

1414744188719


LONDON, I LOVE YOU …              

Il y a quelques semaines j’ai eu la chance de passer un week-end à Londres. Une ville toujours en mouvement, des gens différents à tous les coins de rue, des quartiers extravagants, une Oxford Street interminable (parfait pour les soldes…) et des heures à chercher le bon chemin à prendre sur la carte …

20141005_105537Plus de photos à la fin de l’article …

Coup de blues …
Je suis une fille et comme toutes les filles j’ai mes petits coups de blues… la fin de semaine dernière a été plus que difficile mais j’ai des amies qui m’aident, une famille en or et je me dis que je ne suis pas à plaindre dans cette ville qui me fait vivre une expérience plus qu’enrichissante. Je crée de nouvelles amitiés, fais de nouvelles connaissances, découvre jour après jour une culture différente où les gens sont plus que naturels et je dois dire que j’adore ça ! 

Il me suffit de quelques fous rires et de réfléchir un peu à ma situation et tout va mieux. Merci à ceux qui m’ont aidé à surmonter ce petit coup de blues, vos mots, attentions m’ont fait le plus grand bien.

les_copines_1

20141004_114442La relève de la garde sous la pluie londonienne

20141005_105230London Bridge sous le soleil

20141005_112309Une pluie de « poppy »

20141004_213646M&Ms World

Norwich ? C’est où ça ?

C’est bien beau de vous dire que je suis à Norwich, mais savez-vous vraiment où çà se trouve et à quoi ressemble cette ville que pas grand monde ne connait ?

Tout d’abord, situons Norwich sur une carte :

Norwich

Norwich

Les informations « useless » mais à savoir !

Norwich est une petite ville située à l’Est de l’Angleterre, avec près de 135.000 habitants, pour vous faire une idée prenez Toulouse et divisez la ville en 3,3 !

J’appréhendais quelque peu le fait de vivre dans une ville 3 fois plus petite que Toulouse et 16 fois plus petite que Paris mais finalement ce n’est pas si mal, je m’explique …

Désolé pour les hommes mais je suis obligée de commencer en parlant du shopping :
Norwich fait partie du top 10 des villes où faire du shopping en Grande-Bretagne. Londres mis à part. Elle est par exemple la seule ville du pays à accueillir un magasin Jarrolds : c’est un très beau magasin présent à Norwich depuis plus de 700 ans.

Jarrolds,Norwich

On y trouve le fameux magasin Primark (réellement fou !), Zara, H&M et de nombreux magasins que nous trouvons également en France !

Parlons maintenant « monuments » et architecture :
Je pense que Norwich est une ville à voir. L’architecture y est assez incroyable : beaucoup de couleurs, de briques rouges, de toits noirs… brefs quand je me balade dans la ville je vois à chaque fois une nouvelle chose qui m’impressionne.

20140909_161840

Il y a aussi de nombreux sites touristiques :

La cathédrale de Norwich

cathedrale_de_norwich

Commencée en 1096, elle fut inaugurée en 1278 mais subit des transformations jusqu’au 16e siècle. Bâtie en pierre de Caen, la puissante tour romane et la flèche du 15e siècle mettent parfaitement en valeur la nef longue et basse ainsi que les arcs-boutants délicats du chevet.

Le Blickling Hall

blickling hall

Ce splendide château de brique fut construit entre 1619 et 1625 par Robert Lyminge, l’architecte de Hatfield House ; des grandes maisons de style Jacques I er, c’est l’une des plus intactes. Le parterre et les jardins actuels datent de la fin du 19 e siècle, le dessin original des terrains ayant été tracé probablement par Humphry Repton.

La place du marché

market

Vieille de 900 ans, cette place est le site du plus grand marché de l’East Anglia. Six jours sur sept, des producteurs locaux y vendent leurs produits. La place du marché est bordée de différents monuments comme : la façade en damiers du Guildhalll (Office de tourisme), l’ Hôtel de ville, la plus grande église paroissiale de la ville, St Peter Mancroft qui possède un magnifique vitrail médiéval et pour finir la Royal Arcade, de style Art nouveau, conduit au château.

Le château de Norwich

castel_norwich

Situé au cœur de Norwich, le château fut construit en 1160 en haut d’une colline stratégiquement dominante. Les arcatures aveugles extérieures, furent fidèlement reproduites dans la pierre de Bath lorsque Salvin remodela le bâtiment (1833-1839). Au 19e siècle, le château fut utilisé comme prison.
Je peux admirer ce bâtiment tous les jours pour prendre mon bus (chanceuse).

Le forum

forum

En plus de ses bâtisses historiques, Norwich possède également son lot de designs novateurs, dont l’exemple le plus impressionnant est sans conteste le Forum à la façade de verre, qui abrite la bibliothèque de la ville et l’office du tourisme.

Pour les clubers : 
Avec plus de 370 pubs dissimulés dans la ville,( oui, oui 370) Norwich montre bien l’addiction des anglais pour la bière. Les gens y sont très sympathiques et reposés et une partie de billard peut souvent accompagner une pinte de bière fraîche. Les boîtes de nuit y sont aussi nombreuses, il est donc habituel ici de commercer sa soirée dans un pub et de la finir en « night club ». Pour le moment les 2 que j’ai testés ne m’ont pas vraiment marqué mais il me reste encore 5 mois pour vous donner mes conseils !

Bref, une ville qui n’est pas très grande mais qui marque par sa richesse culturelle, architecturale et historique.

Pour les intéressés, la ville possède un aéroport international et n’est qu’à 1h50 en train de Londres.

Qu’est ce qu’elle fait Manon en Angleterre ?

Voilà maintenant trois semaines que je savoure ma vie anglaise et je me dois de vous dire la vérité : je vis quelque chose d’assez exceptionnel …

Je vais donc vous expliquer un peu mieux en quoi consiste mon travail d’au pair, ce que je fais à l’école et comment j’occupe mon temps libre.

Au pair, entre Conchita et Super Nany ! 
Tous les matins je me lève à 6h30 pour m’accorder 30 minutes de calme avant de réveiller Katie. A 7h je prépare son Breakfast généralement composé de bacon grillé et d’un verre de lait. Je m’assure ensuite qu’elle se brosse les dents, les cheveux et environ toutes les 2 minutes je lui rappelle le temps qu’il lui reste avant le départ.
A 8h nous quittons la maison pour prendre le bus où elle peut retrouver ses amies. Katie m’aide à comprendre leurs conversations. Je dois dire que, pour une fillette de 11 ans, elle est très compréhensive et patiente.
A 8h40, je la laisse faire les derniers mètres pour l’école avec ses amies car, vous comprenez, « c’est la honte ». Pour la matinée, mon travail d’au pair s’arrête là.
Aujourd’hui et pour la première fois depuis mon arrivée Katie est allée à l’école seule et … elle a perdu son téléphone, je pense donc que, dès demain, je serai à nouveau avec elle dans le bus.

Je rentre généralement à la maison vers 13h après ma matinée de cours et là commence le « mauvais » côté d’une au pair : ranger la maison (qui fait, pour votre information 200m²), faire la vaisselle (de 5 personnes), m’occuper du linge (machine à laver, repassage), passer l’aspirateur, la serpillère.
L’après-midi Katie rentre seule de l’école donc le soir je me contente de vérifier que son uniforme (so cute !) est prêt pour le lendemain.
Après le dîner, en tant qu’ex gymnaste, j’aide Katie à répéter son enchainement de gymnastique mais c’est plus par plaisir que je le fais.
Ainsi se termine ma journée d’au pair.

L’école : anglais, anglais, anglais et rencontres.              
Chaque jour j’ai 3h de cours, 1h30 avec 2 professeurs différents : James et Claudia.
Les cours avec James : James est un jeune professeur de 31 ans avec qui on rigole beaucoup. Il nous apprend l’anglais par les jeux. Ainsi, les cours finissent souvent par des éclats de rire ou des glissades sur le sol pour appuyer sur le buzzer en premier. Mauvaise perdante que je suis, j’essaye toujours de trouver des excuses pour faire gagner mon équipe.
Les cours avec Claudia : Moins fun mais tout aussi enrichissant, le cours se déroule dans le calme et Claudia corrige les moindres petites erreurs. Elle fait en sorte de nous faire parler le plus possible et d’échanger sur nos différences culturelles.
Chaque jour nous avons des devoirs et, le lundi sonne comme le grand jour de TEST. Nous avons donc un test de connaissances pour voir si les cours de la semaine précédente sont acquis.
Je pense que c’est une école de qualité tant au niveau des professeurs qu’au niveau de l’accompagnement.
Mais il n’y a pas que les cours à l’école il y a aussi toutes les belles rencontres que l’on peut y faire. Jusqu’à présent j’ai discuté avec des japonaises, des espagnols, des italiens, des allemands… Nous sommes obligés de parler anglais pour (essayer de) nous comprendre. C’est parfois très drôle mais c’est une opportunité que je ne rencontrerai certainement qu’une fois.
Le plus difficile à l’école c’est de voir de formidables personnes rentrer dans leur pays d’origine. Moi qui ai tendance à m’attacher rapidement aux gens c’est assez dur de les voir partir après quelques semaines, je pense notamment à Luca, Fernando et Karen.

Et puis, le week-end …       
Tous mes week-ends sont libres et ma famille d’accueil refuse catégoriquement que je touche à la vaisselle ! Je dois donc m’occuper, mais vous vous en doutez ce n’est pas compliqué !
En général je consacre mon samedi au shopping, au tea time ou aux balades avec des amis et le dimanche le plus souvent c’est REPOS. Vous ne me croirez peut être pas, ou vous direz que j’exagère mais parler anglais toute la journée c’est épuisant ! Même si ces derniers jours je sens une petite amélioration.

Je profite aussi d’être en Angleterre pour visiter certaines villes réputées et hier j’étais à Cambridge avec Marina (étudiante française) et Anna (étudiante catalane). A seulement 2h en bus de Norwich nous avons pu apprécier une balade en gondole, des bâtiments à couper le souffle et malchanceuse que je suis les oiseaux ont fortement apprécié mon jean (preuve plus bas).

 Bref, même si mon travail d’au pair n’est pas toujours marrant je suis très heureuse de vivre une expérience aussi enrichissante et je ne regrette pas mon choix, bien au contraire.

Pour ma satisfaction personnelle : certains mots maintenant me viennent plus en anglais qu’en français, je trouve ça assez fou !

A la semaine prochaine, je vous apprendrai tout sur ma nouvelle ville : Norwich.

20140928_123128 20140928_123536 20140928_124357 20140928_125533 20140928_161242

Changements, bouleversements : est-ce vraiment différent ici ?

Aujourd’hui mon article est dédié aux différences remarquables entre la France et l’Angleterre ! Prenez deux minutes déjà pour y réfléchir ! Selon vous qu’est ce qui change vraiment ici ?

change

N°1 = la nourriture !     
Ici ce n’est pas Fastfood que l’on peut utiliser mais Fatfood ! Je n’ai jamais mangé aussi peu de légumes ! Les repas sont toujours très bons mais très peu diététiques !
Les anglais cuisinent avec beaucoup de beurre (généralement la moitié de la plaquette pour un plat) et beaucoup de fromage !
Je n’ai pas encore testé beaucoup de spécialités anglaises mais ça ne saurait tarder.
Voici une journée typique :
Breakfast : un verre de lait et des tartines de pain de mie avec du beurre.
Lunch : le fameux « fish and chips » que je vais tester cette semaine (à Norwich se trouve le 14eme meilleur Fish and Chips d’Angleterre)  ou juste une petite collation comme un petit paquet de chips ou de gâteaux salés.
Dinner : un « meat pie », c’est une tourte avec de la viande, des pommes de terre et du beurre à l’intérieur.

Ca vous donne envie ?

Ça vous donne envie ?

Et avec tout ça je suis obligée de faire du sport ! Dès lundi direction la salle de sport …

Par contre, moi qui ne raffolais pas de pommes, de poivrons ou de tomates, je peux vous dire que maintenant dès que je vois ou mange un de ces fruits ou légumes je suis ravie !

N°2 = Le sens de circulation      
Autant la nourriture j’arrive à m’y faire car j’arrive à trouver des alternatives pour mieux manger, autant le sens de circulation … Je n’y arrive vraiment pas !
Je regarde à droite : personne, je traverse. Et puis une fois la route traversée … oups … il fallait regarder à gauche. Il va falloir que je m’y fasse sinon dans peu de temps je vous écrirai depuis l’hôpital !
Souvent dans le bus je me demande ce que fait le chauffeur sur le côté gauche de la route et puis je me souviens où je suis !
Je pense que le plus dur à comprendre c’est le fonctionnement des ronds-points, impossible de savoir qui a la priorités, le sens de circulations … Imaginez-vous prendre un rond-point non pas vers la droite mais vers la gauche ! Vraiment étrange !

2014-09-18 15.00.28N°3 = la météo
Je suis ici depuis 15 jours et il n’a plu qu’une seule fois (hier soir). Je vous aurai bien dit que nous avons trop de préjugés sur l’Angleterre mais ils disent eux-mêmes que c’est très rare … Même si la pluie n’est pas là, l’humidité elle est bien présente. La première semaine je m’obstinais à me lisser les cheveux mais j’ai compris que c’était cause perdue. Et le carré plongeant n’arrange rien … donc on teste de nouvelles coiffures !

En comparaison aux températures en France il fait un peu plus froid ici. Je n’ai pas encore besoin de mon superbe nouveau manteau mais mes bottines et mes baskets, elles, sont toujours à mes pieds.

N°4 = les nuits à Norwich
Première question que je me suis posée : heu … elle est sérieuse avec sa micro jupe ?
On m’avait prévenu avant de venir mais je me disais que c’était exagéré, mais ce qui est exagéré je pense ce sont les tenues des filles. Hier soir : 10°C, pluie et vent = mini-jupe, sans collants et puis bien sûr pas de veste. C’est sûr, elles sont largement habituées au froid !
C’est ce qui m’a le plus interpellé, il fallait donc que j’en parle …
Sinon les pubs sont très nombreux, les gens très accueillants, les bières très bonnes et l’ambiance est parfaite. Bref, je pense que je ne vais pas m’ennuyer et hier, ma première sortie était parfaite (merci Marina et Moogly )

Et puis il y a d’autres petites choses qui ont moins d’importance mais qui changent tout de même : la monnaie est différente, il y a des tonnes d’insectes (moi qui déteste ça), il y a Primark quand je veux, il y a très peu de personnes qui fument dans la rue …

Bref, je ne suis plus en France.

La semaine prochaine je vous parlerai un peu plus de tout ce que je fais (sorties, cours, au pair …).

Découvertes, découvertes …

Déjà dimanche dernier j’avais hâte de vous raconter ma semaine et maintenant je sais pourquoi !

J’ai donc été accueillie par une famille vraiment parfaite, elle est composée des parents et de deux jeunes filles : Olivia 14 ans et Katie 12 ans.
Les parents autant que les enfants m’aident à comprendre et à parler anglais, ils sont très simples, gentils et vraiment pas « prise de tête » !
Pour vous en dire un peu plus sur cette famille et sur mon expérience je vous laisse découvrir jour après jour ma première semaine :

Lundi 8 septembre :     
Non loin de mon école, se trouve l’école de Katie, la plus petite des deux filles. Le matin je suis donc chargée de la déposer. A 9h je laisse donc Katie et j’ai 30 minutes avant le début de mes cours. J’ai donc acquis ma 1ere carte de fidélité anglaise : le Golden Star Coffee …
Tous les matins je bois mon café au soleil (oui oui j’ai bien dit au soleil) en attendant le début de mes cours.
Lundi, premier jour de cours et petit test d’anglais au programme pour évaluer mon niveau : 130 questions de grammaire, une rédaction et un entretien. Résultats … je suis au niveau intermédiaire ! Not bad ! Pour votre information j’ai cours du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30.
Lundi midi 1er lunch : crackers avec du beurre, du fromage râpé, de la crème au fromage ou encore du beurre. Pour les fruits et légumes c’est poivrons et pastèque … Very strange !
L’après-midi je récupère Katie à l’école à 16h30 et on rentre en bus à la maison. Et cela tous les jours.

Mardi 9 septembre :    
Je découvre ma classe pour la première semaine de cours.

2014-09-12 17.10.51De droite à gauche : Luca, italien ; Cristian, espagnol ; Kaori, japonaise ; Karen, espagnole et moi !
Que de belles personnes, très ouvertes et très intéressantes.

Mardi midi pour faire plus ample connaissance je déjeune avec Cristian et Luca. Luca est militaire en Italie et Cristian travaille dans la publicité à Bilbao. Par contre je n’ai pas compris pourquoi, mais ils n’ont pas voulu m’accompagner à Primark …

Mercredi 10 septembre :    
1er jour depuis que je suis là que la maman travaille. Juste après les cours je rentre à la maison car en tant que jeune fille au pair je suis chargée de la propreté de la maison. Je range donc la vaisselle, m’occupe du linge (machine, étendre le linge …), repasse (30 minutes pour repasser 3 petites chemises)…
21h : je pars pour le centre-ville rejoindre Luca, Cristian et une allemande : Berta. On s’installe dans un pub nommé « Revolucion de Cuba » mais très typique anglais à l’intérieur !

bar

23h30 : Je rentre avec le dernier bus et profite de ce voyage pour discuter avec un inconnu qui semble avoir un Hangover ! C’est assez simple de discuter avec une personne qui a bu car j’ai l’impression qu’il me comprend et lui aussi pense me comprendre.

Jeudi 11 septembre :   
Journée assez difficile, en cours nous étudions le past perfect + for/ since et je ne comprends strictement rien. Une fois rentrée à la maison, je pleure. La fatigue, le stress, l’anglais, l’inconnu … tout remonte à la surface et je ne peux pas m’arrêter de pleurer. Et puis, mes copines, mes parents, mon copain trouvent les bons mots. C’est bon de se sentir soutenu dans ces moments !
Le soir je me détends en accompagnant Katie à la gym !

Vendredi 12 septembre :           
Dernier de cours de la semaine et dernier jour à Norwich pour Luca (l’italien). Nous décidons de tous manger ensemble le midi (un bon hamburger au poulet pané) et de boire un café avant de se quitter ! Très bon moment de partage avec des étudiants venus du monde entier. C’est assez fou …

Samedi 13 septembre :               
Une journée plus que parfaite ! Matinée tranquille à la maison. L’après-midi j’ai visité Norwich avec une française, quel bonheur de parler un peu français ! Pour la première fois du haut de mes 25 ans j’ai fait un bus de touriste, vous savez les bus sans toit ! Nous étions deux gamines émerveillées par tout et n’importe quoi !
A 17h Cristian nous a rejoint pour prendre le fameux Tea Time ! Et là, la photo parle d’elle-même !

20140913_172324

Nous avons fini la journée par un pub avec une bonne bière et un restaurant à tapas.
Une journée fatigante mais très agréable.

10695233_10204725885966209_1377006307_n
Les + de cette 1ère semaine : 
Je suis ravi d’être ici, la ville est vraiment très belle et très typique. La famille qui m’accueille ne pouvait pas être mieux, mes camarades de classe sont très ouverts et j’adore parler anglais. Une chose très étrange aussi arrive depuis quelques jours : je pense en anglais !

Je réalise depuis que je suis ici que j’ai beaucoup de chance de vivre cette expérience.

Et puis un grand point positif : PRIMARK à 5 minutes de l’école…

Les – de cette 1ère semaine : 
Comment dit-on « J’ai mal à la tête » ? Car oui j’ai tout le temps mal à la tête. Mon cerveau est en ébullition, en constante réflexion ! Je réfléchis toujours à ce que je dois dire, à ce que je peux dire, c’est EPUISANT !

J’ai donc 2 mots pour résumer cette semaine : épuisante mais tellement enrichissante !

See you next week J

Quelques photos de cette belle ville

20140909_091203 20140909_161840

20140912_155413

L’article obligatoire : la présentation !

Voilà le tout premier article ! Pour ceux qui ne me connaissent pas cet article sera dédié à une petite présentation et au choix que j’ai fait de partir en Angleterre.

Qui suis-je ?

Donc comme vous l’avez compris, je m’appelle Manon, j’ai 25 ans et je viens de finir mes études avec un Master en communication digitale.
Originaire du Sud-Ouest de la France, je viens de passer 2 ans à la capitale qui ont été très enrichissants tant professionnellement que personnellement. J’ai pu développer mes connaissances en communication à l’ECS Paris et les mettre en œuvre pendant 2 ans au sein de la Direction des Systèmes d’Information de Sodexo France.

Qu’est-ce que je vais faire ?

Depuis Septembre 2012 j’occupais le poste de Chargée de communication au service informatique de Sodexo et en avril dernier mon supérieur m’a annoncé que, pour des raisons financières, ils ne pourraient pas me garder au sein de cette belle équipe.    
Après cette annonce difficile et après quelques heures de réflexion j’ai pris une décision …
Il me manque une compétence essentielle pour atteindre mes ambitions professionnelles : l’anglais.
Un week-end et quelques recherches plus tard, c’est décidé je pars à l’étranger !       

Comment choisir la bonne formule ?

Partir seule ? Avec des copines ? A deux ? A trois ? Où partir ? Que faire sur place ?
Que de questions !
Et les réponses : Je dois partir seule ! Si je veux progresser rapidement et revenir bilingue dans quelques mois je ne dois pas être accompagnée !
Je ne veux pas partir trop loin de mes proches : l’Angleterre me semble être un bon compromis !
Que faire sur place a été une question qui m’a interpellé quelques semaines ! J’ai demandé conseils à mon réseau et une connaissance m’a parlé de l’association Fée Rêvée : spécialisée dans le placement de jeunes filles au pair. Mais rester toute la journée dans une maison avec des enfants ne me semble pas être la meilleure formule pour atteindre mes objectifs ! Je dois aussi prendre des cours d’anglais ! Et Fée Rêvée été la bonne solution : cours d’anglais 3h par jour du lundi au vendredi et fille au pair le reste du temps = LA BONNE FORMULE.

L’association Fée Rêvée plus en détail …     

L’agence étant basée à Suresnes, en banlieue parisienne, j’ai décidé de me rendre directement sur place pour en savoir un peu plus sur le fonctionnement et le sérieux de cette association.
J’ai été reçu par Clarisse qui a su m’expliquer en détail les différentes possibilités qu’offre l’association. Pour l’Angleterre c’est soit Manchester, soit Norwich. Je décide, selon des préférences personnelles, de monter mon dossier pour être accueillie comme jeune fille au pair à Manchester. Après 2 longs mois, j’envoie enfin mon dossier (j’ai été un peu longue oui !).
Une fois le dossier reçu, j’ai passé deux entretiens : le premier avec Clarisse de l’association, une partie en français l’autre en anglais. Puis le second avec l’organisme partenaire à Manchester : 20 minutes d’entretien, seulement en anglais, où j’ai pu voir, par ailleurs, que mon niveau n’était pas si mauvais !
Une semaine après ces entretiens, Fée Rêvée me propose une famille avec deux petits garçons charmants. Je ne m’attarderai pas sur cela car pour des raisons familiales ils n’ont pas pu valider ma venue.
Clarisse, qui me suivait depuis le début, m’a alors proposé d’élargir les recherches à Norwich et à l’Irlande, chose que j’ai bien entendu validé. Finalement, le 21 août je réserve mes billets pour Norwich !

Vous découvrirez la semaine prochaine la famille qui m’accueille et ma nouvelle vie anglaise ! J’ai déjà hâte de vous raconter !

cropped-drapeau_angleterre-e1409047074790.jpeg